Forum de partage et de convivialité aux anciennes joueuses de fille populaire.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jeu "correcteur" un petit coup de pouce pour gagner les points

Aller en bas 
AuteurMessage
Florimel



Messages : 110
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Jeu "correcteur" un petit coup de pouce pour gagner les points   Jeu 23 Aoû - 9:34

Dans cette rubrique, je mettrai les textes "corrigés" de ce jeu pour lesquels j'ai réussi à avoir 150 points.
Ces textes auront deux notations de couleur : rouge pour les fautes que je devais corriger et indigo pour celles repérées mais non corrigeables (et non corrigées de fait).

Commençons par le texte du jour :

Frères Grimm – Contes merveilleux – Tome II, Le Renard et le chat

Le hasard fit un jour que le chat, dans un bois, rencontra le seigneur renard. «  Il est habile est plein d'expérience, pensa le chat en le voyant, c'est un grand personnage dans le monde, respecté à cause de sa grande sagesse. » Aussi l'aborda- t-il avec beaucoup d'amabilité.
- Bonjour, cher Monsieur Renard, comment allez-vous ? La santé est bonne, j'espère. Et par ces temps de vie chère, comment vous débrouiller vous ?
Le renard, tout gonflé d'une morgue hautaine, considérera le chat des pieds à la tête et de la tête aux pieds, se demandant pendant un bon moment s'il allait ou non donner une réponse à cet insolent animal.
- Dis donc, toi, misérable Lèche-Moustaches, espèce de drôle, espèce d'Arlequin grotesquement taché, espèce de crève-la-faim de chasseur de souris, qu'est-ce qu'il te prend ? Et d'où te permets-tu de venir me demander aussi familièrement de mes nouvelles ? Qui te crois-tu donc, malheureux ? Que sais-tu ? Quelles sont les ressources ?
- Je n'en ai qu'une seule, répondit modestement le chat.
- Ah oui ? Et quoi ? fit le renard.
- Quand les chiens se mettent à mes trousses, dit le chat, je peux grimper à un arbre et me sauver.
- Et c'est tout ? Laissa tomber le renard avec dédain. Sache ce que moi, je suis le maître des ruses par centaines et que j'ai, par-dessus, tout un sac à malices ! Tu me fais pitié, tiens ! Viens avec moi et je te montrerai comment on se défait des chiens.
Au beau milieu de ce discours arriva un chasseur qui avait quatre chiens avec lui. Le chat bondit vivement sur un arbre et se réfugia tout au sommet, dans les dernières branches, où il se tint caché dans le feuillage.
- Ouvre ton sac, seigneur renard ! Ouvre ton sac, c'est le moment ! Cria le chat du haut de son arbre.
Mais les chiens l'avaient pris déjà et le tenaient ferme.
- Holà, seigneur renard ! Cria encore le chat, vous vous êtes empêtré dans vos centaines de ruses ; mais si vous n'aviez su que grimper comme moi, votre vie vous serait restée !

Si vous trouvez d'autres erreurs ou avez des textes corrigés à soumettre, je me ferai une joie de signaler les fautes et de rajouter les textes à la liste Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florimel



Messages : 110
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: Jeu "correcteur" un petit coup de pouce pour gagner les points   Ven 24 Aoû - 10:02

Je pense, vu les textes sur lesquels on peut tomber que je vais commencer par les séparer en "œuvre". Ce post sera dédié à Zola. Peut être, avec le temps, que je ferai un rubrique spéciale pour ça mais pour l'instant je ferai simplement par posts sur le présent sujet.

Emile Zola – Germinal (Chapitre 3)

Etienne, descendu enfin du terrier venait d’entrer au Voreux ; et les hommes auxquels il s’adressait, demandant s’il y avait du travail, hochaient la tête, lui disaient tous d’attendre le maître porion. On le laissait libre, au milieux des bâtiments mal éclairés, pleins de trous noirs, inquiétants avec la complication de leurs salles et de leurs étages. Après avoir monté un escalier obscur à moitié détruit, il s’était trouvé sur une passerelle branlante, puis avait traversé le hangar de criblage, plongé dans une nuit si profonde, qu’il marchait les mains en avant, pour ne pas se heurter. Devant lui, brusquement, deux yeux jaunes, énormes, trouèrent les ténèbres. Il était sous le beffroi, dans la salle de recette, à la bouche même du puits.
Un porion, le père Richomme, un gros à figure de bon gendarme, barrée de moustaches grises, se dirigeait justement vers le bureau du receveur.
- On n’a pas besoin d’un ouvrier ici, pour n’importe quel travail ? demanda de nouveau Etienne.
Richomme allait dire non ; mais il se reprit et répondit comme les autres, en s’éloignant :
- Attendez monsieur Dansaert, le maître porion.
Quatre lanternes étaient plantées là, et les réflecteurs, qui jetaient toute la lumière sur le puits, éclairaient vivement les rampes de fer, les leviers des signaux et des verrous, les madriers des guides, où glissaient les deux cages. Le reste, la vaste salle, pareille à une nef d’église, se noyait, peuplée de grandes ombres flottantes. Seule, la lampisterie flambait au fond, tandis que, dans le bureau du receveur, une maigre lampe mettait comme une étoile près de s’éteindre.
L’extraction venait d’être reprise ; et, sur les dalles de fonte, c’était un tonnerre continu, les berlines de charbon roulée sans cesse, les courses des moulineurs, dont on distinguait les longues échines penchées, dans le remuement de toutes ces choses noires et bruyantes qui s’agitaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jeu "correcteur" un petit coup de pouce pour gagner les points
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hello, Dolly ! - Un coup de pouce pour la création !
» 2 procès pour 1 méfait : conseil pour gagner les procès.
» Coup de main d'une nuit pour un retour sur Clermont
» [En test]Nab Panel - Un panel pour votre serveur
» Un petit message le soir avant de se coucher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les vieilles filles pop :: Jeux de filles :: Lady Popular :: Infos à Partager-
Sauter vers: